Toute l'actualité générale => IPP en prévention des saignements digestifs chez les patients hospitalisés : examen de leur utilité


Les inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) sont souvent prescrits pour prévenir le risque hémorragique chez les patients hospitalisés en soins intensifs ou non, avec ou sans facteur de risque.

Mais leur rapport bénéfices-risques est-il positif dans ces indications (prévention des saignements avec ou sans facteur de risque) ? Et celui des autres anti-acides ? 

Afin de l'évaluer, deux épidémiologistes canadiens ont passé en revue les méta-analyses et revues effectuées dans le monde sur ce sujet et ont publié ce travail dans le New England of Medicine le 27 juin 2018 1.


Les auteurs ont constaté que s'ils étaient prescrits chez 80 à 90 % des patients en soins intensifs au Canada, ces médicaments anti-acides apparaissent pourtant d’une efficacité au mieux modeste (au vu du risque absolu) dans la prévention des saignements digestifs importants, sauf chez les patients sous anticoagulants ou double thérapie par antiagrégants plaquettaires. 
 
Par contre leur prescription est associée, selon la même analyse, à une augmentation modérée du risque de pneumonie acquise lors de l’hospitalisation (risque relatif de 1,2), et à une augmentation plus importante du risque de diarrhée à clostidium difficile (risque relatif doublé à triplé).
 
À la lumière de ces résultats, les auteurs de cette revue invitent les praticiens et les autorités de santé à revoir leurs pratiques et leurs recommandations pour éviter ces prescriptions souvent inutiles et parfois dangereuses. Ils proposent logiquement qu’elles soient limitées aux patients qui présentent des facteurs de risque de saignements digestifs avérés.


Petites annonces

  • Médicaments antitussifs à base de pholcodine et risque de réaction allergique aux curares dans le contexte de l’épidémie de COVID-19 - Point d'Information
    Lire la suite
    2020-04-21 11:42:08
  • Traitement symptomatique de la constipation : NORMACOL change de nom
    Lire la suite
    2020-02-12 18:24:29
  • Valproate et dérivés : l’exposition des femmes enceintes a fortement diminué mais persiste - Point d'information
    Lire la suite
    2020-02-12 18:23:27

Actualités

  • Deux à cinq heures d’activité physique par semaine réduiraient les risques pour sept cancers
    Lire la suite
    2019-12-31 20:49:31
  • Chronothérapie : un nouveau levier thérapeutique dans l’hypertension artérielle ?
    Lire la suite
    2019-12-05 17:08:17
  • La colchicine en post-infarctus : les résultats d’une vaste étude multicentrique
    Lire la suite
    2019-11-23 21:54:36
Nous suivre sur les réseaux
  • Facebook :
    @Dapmeddictionnnaire
  • Twitter :
  • LinkedIn :