Secourisme => Brûlure: Comment réagir?


Arrêter la brûlure : en cas de flammes


Étouffez les flammes
Étouffez les flammes en jetant dessus un vêtement, une couverture, une serviette ... Prenez soin de ne pas utiliser de matériaux synthétiques (plastique, nylon, ...) qui pourraient fondre au contact de la flamme. Privilégiez le plus rapide, c'est à dire ce que vous avez sous la main.


... ou utilisez de l'eau
L'eau est déconseillée si :


Le feu est dû à un liquide (huile, hydrocarbure...) : l'eau au contact de ces feux peut être projetée sous forme de gouttes brûlantes.


Le feu concerne un appareil électrique (ou se produit au voisinage d'une prise électrique) : l'eau pourrait provoquer un court-circuit ou une électrocution.


Dans les autres cas, vous pouvez utiliser l'eau pour éteindre les flammes, tout en vous méfiant des projections.


 


Arrêter la brûlure : en cas de contact avec objet chaud


Séparez l'objet chaud et la zone brûlée
Pour arrêter la brûlure, il faut séparer la partie du corps brûlée de la source de chaleur.


Si vous ne pouvez pas les séparer
Si la peau brûlée colle à l'objet chaud, ou si celui-ci a fondu dessus (vêtement, objet en plastique, cire, ...), passez l'ensemble sous l'eau froide. N'essayez pas de les séparer : vous risqueriez d'arracher la peau. Refroidir la brûlure est une urgence qu'il ne faut pas reporter. Quoi qu'il se passe, pensez toujours à vite refroidir la brûlure.


 


Refroidir la brûlure


 


La brûlure continue après la brûlure
L'eau bouillante est à une température de 100°C, l'huile de friture 200°C, un fer rougi 800°C, et une flamme 1200°C.
Lors du contact, la peau peut donc monter localement à une température de plus de 100°C.
Même si le contact avec l'objet chaud est rompu, la chaleur emmagasinée par la peau lors du contact est toujours présente. Sachant que les lésions de brûlures apparaissent à partir d'une température de 52°C, cette chaleur continue à endommager les cellules. C'est pourquoi il faut refroidir la peau pour éviter que la brûlure ne s'aggrave.


Comment refroidir ?
On asperge à l'eau froide la brûlure pendant 5 à 10 minutes.
On peut utiliser l'eau du robinet sous une douche, avec un tuyau d'arrosage...
Les glaçons sont proscrits : ils provoqueraient une brûlure par le froid, douloureuse et dommageable.


Vêtements, bijoux...


Les retirer
Il convient d'enlever les vêtements, bagues, montres autour de la brûlure afin de pouvoir correctement nettoyer et traiter celle-ci.
On agit avec délicatesse, sous le jet d'eau froide. La zone brûlée est fragile et on fera attention à ne pas léser la plaie ou provoquer une douleur lors du passage de ces objets.


Si des vêtements ont fondu sur la peau
Les vêtements en synthétique peuvent avoir fondu et collé à la peau. En les enlevant, il y a un risque d'arracher la peau. On commence donc par passer la brûlure sous l'eau et si le vêtement colle encore à la brûlure, on le découpe autour de la plaie puis on laisse intervenir un professionnel (médecin, secours, urgences...).


 


Attention à un deuxième accident


 


Un contexte favorable
Lors d'une brûlure, l'attention se concentre logiquement sur la personne brûlée. Mais souvent la cause de son accident reste un risque similaire, d'autant plus dangereux qu'on n'y accorde moins d'importance.


Que faire ?
Dès la brûlure, éviter les mouvements brusques, l'affolement, la panique.
Dès que la personne brûlée est prise en charge, il faut identifier la cause de la brûlure et s'assurer de la sécurité des biens et des personnes par rapport à cette cause. Les solutions sont en général assez simples, l'enjeu est surtout d'y penser.


Quelques cas
Si un objet électrique a causé la brûlure, on le débranche et on s'assure de sa non accessibilité.
Si c'est un liquide chaud, on l'isole, on l'élimine ou on le refroidit ...
Si c'est un barbecue, on l'éteint ou on en éloigne les autres personnes.
Si l'on doit partir consulter, il faut penser à renforcer ces précautions.


 


À éviter


Éosine
Tous les produits colorants, dont notamment l'éosine, ne permettent pas de voir si la rougeur disparaît ou persiste. On ne doit donc jamais en mettre ni sur une brûlure, ni autour d'une brûlure. Si l'on doit utiliser un antiseptique autour de la brûlure, on utilise un antiseptique incolore (chlorexhidine...).


Alcool
L'alcool est douloureux et peut endommager des cellules déjà fragilisées par la brûlure. On n'en utilise donc jamais sur une brûlure, ni autour.


Antibiotiques
Il existe peu de cas où ils sont utiles. Dans tous les cas, seul un médecin peut évaluer l'intérêt d'une éventuelle utilisation.


Évaluation / orientation


Quand peut-on soigner soit-même une brûlure ?
On peut traiter soit-même :


Une brûlure du premier degré ‹ 10% de la surface corporelle,


Une brûlure du deuxième degré superficiel ‹ 3 cm x 3 cm.


En cas de doute, si la brûlure touche une zone sensible (visage, décolleté, mains, organes génitaux), mieux vaut consulter un médecin.


Et sinon ?
Selon la gravité, soit on appelle les secours (pompiers, SAMU), soit on consulte (médecin, dermatologue, urgences) dans les plus brefs délais.


Douleur


Principe
Il n'y a aucune vertu à souffrir lors d'une brûlure. La douleur peut être forte, voire très forte, y compris pour des brûlures relativement bénignes. Il est important de supprimer la douleur autant que possible.


Eau froide
Le fait de mettre la brûlure sous l'eau froide pendant plusieurs minutes diminue la douleur :


En réduisant l'inflammation (l'eau froide provoque la contraction des vaisseaux sanguins),


En diminuant la température des terminaisons nerveuses,


Par une action directe d’insensibilisation des terminaisons nerveuses par le froid.


Traitement local
L'application d'un produit frais, type gel ou produit du frigo, et hydratant permet d'apaiser la sensation de brûlure.


Traitement antalgique
En complément, la douleur peut être jugulée par la prise d'un antalgique (médicament contre la douleur) dès que l'on s'est brûlé.
Les antalgiques ayant pour la plupart des vertus antipyrétiques (lutte contre la fièvre), ils éviteront que la fièvre n'apparaisse dans les heures qui suivent la brûlure.
Beaucoup d'antalgiques ayant des propriétés anti-inflammatoires, leur prise réduit l'inflammation au point de brûlure.



Petites annonces

  • ZOPHREN et génériques (ondansétron) : ne pas utiliser pendant le premier trimestre de la grossesse
    Lire la suite
    2020-01-02 17:20:32
  • Epilepsie : DIPHANTE, nouveau médicament à base de phénitoïne
    Lire la suite
    2020-01-02 17:19:29
  • BRISTOPEN injectable (oxacilline) revient sur le marché sous le nom ISTOPEN
    Lire la suite
    2020-01-02 17:18:30

Actualités

  • Deux à cinq heures d’activité physique par semaine réduiraient les risques pour sept cancers
    Lire la suite
    2019-12-31 20:49:31
  • Chronothérapie : un nouveau levier thérapeutique dans l’hypertension artérielle ?
    Lire la suite
    2019-12-05 17:08:17
  • La colchicine en post-infarctus : les résultats d’une vaste étude multicentrique
    Lire la suite
    2019-11-23 21:54:36
Nous suivre sur les réseaux
  • Facebook :
    @Dapmeddictionnnaire
  • Twitter :
  • LinkedIn :